Totale parziale : 0,00 €
La mia lista dei desideri
 
Loading
Benvenuti!   Ospite  -  Il mio account     lista dei desideri
Home >  Sante >  Nos Articles >  7KETO > 
 
7KETO

Dettagli

Recensioni

La 7-Keto DHEA ou 3-acétyl-7-oxo-déhydroepandrostérone est un métabolite naturel de la DHEA. Elle a des effets comparables voire supérieurs à ceux de cette dernière. De plus, la 7-KetoTM DHEA n’est pas convertie en hormones stéroïdes sexuelles telles que les oestrogènes ou la testostérone. Des études montrent qu’elle pourrait représenter une alternative plus sûre que la DHEA pour lutter contre certains effets du vieillissement. En particulier, associée à une pratique régulière d’exercices physiques, elle semble efficace contre la prise de poids liée à l’avance en âge.

La DHEA est la plus abondante des hormones stéroïdes et c’est aussi un précurseur d’hormones sexuelles comme les oestrogènes ou la testostérone. Avec l’âge, son taux diminue dans l’organisme jusqu’à devenir pratiquement indétectable chez les personnes âgées. Ce déclin de la DHEA a été associé à des problèmes liés au vieillissement incluant la prise de poids, la perte d’énergie, la dépression, l’affaiblissement de la fonction immunitaire et les pertes de mémoire. On a pensé qu’une supplémentation en DHEA pouvait avoir des effets bénéfiques.

Cependant, la conversion de la DHEA en hormones stéroïdes sexuelles a conduit à s’interroger sur les éventuels effets indésirables que pourrait avoir une supplémentation à doses élevées et, notamment, sur son incidence potentielle sur le risque de cancers hormono-dépendants.

Le fruit de plusieurs années de recherches:

La 7-Keto DHEA est le fruit de dix années de recherches sur les différents métabolites de la DHEA.

En 1977, des chercheurs d’un laboratoire pharmaceutique ont découvert que si l’on ajoutait de la DHEA à la nourriture de souris génétiquement prédisposées à l’obésité, elles redevenaient maigres même en absorbant autant de nourriture que leurs camarades de portée obèses.

Cette découverte a considérablement stimulé la recherche et différents effets métaboliques ont depuis été attribués à la DHEA. Sur animaux, on a montré qu’elle stimule le métabolisme et la thermogenèse, diminue le cholestérol, le glucose chez des animaux diabétiques, qu’elle renforce l’activité du système immunitaire, inhibe le développement de tumeurs et améliore la mémoire. Chez les hommes les effets démontrés sont plus limités.

La question de l’innocuité de la DHEA comme possible agent thérapeutique chez l’homme s’est posée parce que, lorsqu’elle est donnée à des femmes, même à une dose quotidienne limitée à 50 mg, elle augmente la testostérone sanguine. Chez l’homme, elle ne semble pas augmenter les concentrations sériques de testostérone.

Les effets observés sur animaux sont généralement obtenus avec des doses importantes. Le fait qu’aucun récepteur pour la DHEA n’ait été isolé suggère que, dans les systèmes répondeurs, celle-ci puisse agir comme précurseur d’un stéroïde plus actif de même qu’elle est un précurseur pour les androgènes et les oestrogènes.

Partant de ces constats, des scientifiques de l’université du Wisconsin ont alors initié la recherche de possibles métabolites de la DHEA avec l’espoir d’en trouver un qui soit actif, plus sélectif dans ses effets métaboliques et ne soit pas convertible en hormones stéroïdes sexuelles.

Lorsqu’ils découvrirent que, chez des rats, la DHEA induisait la synthèse d’enzymes hépatiques thermogéniques comme le faisait l’hormone thyroïdienne, ils utilisèrent cette réponse dans un essai pour rechercher des métabolites ou des dérivés actifs de la DHEA. Dans cet essai, la 7-oxo-DHEA est plus active que la DHEA ou que la 7a-hydroxy-DHEA. Les chercheurs ont émis le postulat que les dérivés 7-oxo-DHEA et 7a-hydroxy-DHEA étaient des intermédiaires dans la conversion de la DHEA en une hormone plus active et plus spécifique.

A cause de son activité élevée et parce qu’elle est relativement facile à préparer les chercheurs ont testé la tolérance et les effets métaboliques de la 7-oxo-DHEA ou 7-KetoTM-DHEA.

Ils ont testé, sur des primates séropositifs, une dose quotidienne de 500 mg de 7-oxo-DHEA. Le nombre des cellules CD-4 des singes est passé en 5 mois d’environ 200/mm3 à 800 puis à 1200 mm3, indiquant un renforcement de l’immunité.
Ils ont comparé les effets de la DHEA et de la 7-oxo-DHEA sur la rétention de la mémoire spatiale chez des souris en utilisant un labyrinthe. Les souris apprenaient beaucoup plus rapidement à parcourir le labyrinthe lorsqu’elles étaient supplémentées avec de la 7-oxo-DHEA que lorsqu’elles recevaient de la DHEA ou un placebo. La 7-oxo-DHEA stimulait leur mémoire plus fortement que ne le faisait la DHEA.

Ces résultats ainsi que les premiers effets rapportés sur le métabolisme suggèrent une grande variété de possibilités thérapeutiques chez l’homme. Restait à établir son innocuité.

Innocuité et effets endocriniens
Dans des études animales, la 7-oxo-DHEA administrée sous forme d’ester acétyle n’était pas toxique chez des rats à des doses allant jusqu’à 2000 mg/kg Elle n’avait aucun effet sur la chimie sanguine, la numération cellulaire ou la structure cellulaire de 42 tissus différents. Des singes ont reçu 1000 mg/kg sans qu’aucun de ces mêmes paramètres ne soit affecté.

Une étude randomisée en double aveugle, contrôlée par placebo et à dose croissante a évalué l’innocuité et la pharmacocinétique de la 7-Keto DHEA lorsqu’elle est administrée chez l’homme par voie orale. 22 hommes en bonne santé ont pris part à cette étude. 6 d’entre eux ont reçu un placebo tandis que 16 autres prenaient 50 mg par jour de 3-acétyle-7-oxo-DHEA pendant 7 jours suivis d’une période d’élimination de 7 jours. Ils ont ensuite reçu 100 mg quotidiens pendant 7 jours suivis d’une période d’élimination de 7 jours. Enfin, ils ont reçu 200 mg quotidiens pendant 28 jours.

Les paramètres d’innocuité, évalués pour chaque dose, incluaient la mesure des taux de testostérone totale, de testostérone libre, de DHEA, d’estradiol, de cortisol, de thyroxine et d’insuline. Les résultats n’ont pas montré de différences dans les résultats d’analyses cliniques ou dans les expériences d’effets secondaires mineurs déclarées par les sujets entre les groupes traités et celui sous placebo. En général, les concentrations d’hormones dans le sang n’ont pas été affectées par le traitement et sont restées à l’intérieur de plages normales de valeurs. Au cours du traitement aucun changement dans les signes vitaux, la chimie sanguine ou les résultats d’analyses d’urine n’est apparu dans le groupe traité par rapport à celui sous placebo. Le stéroïde administré n’a pas été détecté dans le sang mais il a été rapidement converti en 7-oxo-DHEA-S dont les concentrations étaient proportionnelles à la dose administrée. Ce sulfate de stéroïde ne s’est pas accumulé.

Ces résultats indiquent que la 3-acétyle-7-oxo-DHEA est sans danger et bien tolérée chez les hommes normaux en bonne santé à des doses qui peuvent atteindre 200 mg par jour pendant quatre semaines.

Une autre étude a examiné les effets de la 7-Keto DHEA sur différents paramètres endocriniens et d’innocuité chez des hommes adultes en bonne santé âgés de 18 à 49 ans. Pendant 8 semaines ils ont reçu de la 7-KetoTM DHEA ou un placebo. Les doses de 7-Keto DHEA ont été augmentées de façon hebdomadaire jusqu’à un maximum de 100 mg deux fois par jour pendant les 4 dernières semaines du traitement. Les niveaux d’hormones mesurés ne différaient pas entre les deux groupes au début de l’étude ni pendant le traitement. A la fin de l’étude les niveaux de DHEA, d’estradiol, de cortisol et d’insuline n’étaient pas différents de ceux du début. Une petite diminution de la testostérone totale et une petite augmentation, cliniquement non significative, de la testostérone libre ont été observées chez les hommes supplémentés. Tous les niveaux hormonaux sont restés dans des limites normales.

Cette étude montre que la 7-Keto DHEA est bien tolérée à des doses allant jusqu’à 200 mg par jour et qu’elle ne produit pas de changements cliniquement importants dans les hormones sexuelles chez des hommes en bonne santé.

Prise de poids et vieillissement
La prise de poids fait inévitablement partie du processus de vieillissement. Lorsque nous vieillissons, les taux de nos hormones naturelles déclinent et notre métabolisme diminue. La prise de poids est inquiétante parce que liée à de nombreuses maladies chroniques mettant en jeu le pronostic de vie.

Le métabolisme est la façon dont l’organisme convertit les aliments que nous mangeons en énergie (chaleur) et en différents déchets (dioxyde de carbone et eau). Une grande partie de ce processus intervient à l’intérieur de nos cellules. Un rythme métabolique typique est de 60 à 80 Kcal par heure. Cependant, plusieurs facteurs régulent notre rythme métabolique. C’est notamment le cas de l’avance en âge qui diminue le métabolisme et de l’hormone thyroïdienne qui augmente son rythme.

La thyroïde est le régulateur clé interne du métabolisme. Malheureusement, avec l’âge, son activité décline naturellement avec un effet négatif sur notre rythme métabolique. La capacité de l’organisme à utiliser pour l’énergie les calories ingérées diminue avec pour conséquence qu’un grand nombre de ces calories qui auraient été brûlée pendant notre jeunesse sont alors stockées sous forme de graisse.

Parmi les hormones thyroïdiennes, la T3 est la plus active et peut avoir l’influence la plus importante sur le rythme métabolique. La possibilité d’augmenter naturellement l’activité de la T3 lorsque nous vieillissons a une profonde influence positive sur l’efficacité avec laquelle nous métabolisons nos calories et évitons un gain de poids excessif.

La 7-Keto DHEA semble exercer une action de régulation sur le métabolisme. On ne sait pas de quelle façon elle agit mais elle semble stimuler la production d’énergie dans les mitochondries. Un moyen de le faire serait d’augmenter l’activité de l’hormone thyroïdienne T3 (dans des limites de sécurité).

Chez des sujets en bonne santé et en surpoids

On sait que la pratique régulière d’exercices physiques aide à favoriser et à maintenir la perte de poids.

Dans un protocole en double-aveugle contrôlé contre placebo, 30 adultes (28 femmes et 2 hommes de moyenne d’âge 44,5 + 11,5 ans) avec un indice moyen de masse graisseuse de 31,9 + 6, kg/m2 ont été divisé de façon aléatoire en deux groupes : l’un recevant pendant 8 semaines100 mg de 7-oxo-DHEA deux fois pas jour et l’autre un placebo.

Tous les sujets ont participé à un programme d’entraînement physique de trois séances hebdomadaires. Chaque séance d’exercice consistait en 60 minutes d’exercice aérobie et anaérobie sous la supervision d’un physiologiste d’entraînement. Les sujets avaient une alimentation ne devant pas dépasser 1800 Kcal par jour et étaient suivis par un diététicien. Ils recevaient deux fois par semaine des conseils diététiques pour encourager le respect de leur régime.

Les participants à l’étude ont subi de multiples tests sériques biochimiques aussi bien que de la composition du corps, la pression sanguine et des analyses diététiques au début de l’étude, à la semaine 4 et à la semaine 8.

Sur les 30 participants, 23 ont terminé les 8 semaines de protocole. 7 sujets ont interrompu l’étude pour des raisons personnelles sans rapport avec l’étude. Le premier groupe, associant exercice physique et 7-KetoTM a perdu une quantité significative de poids corporel comparé au deuxième groupe faisant de l’exercice mais sous placebo. (-2,88 Kg vs -0,97 kg) pendant les 8 semaines. Le premier groupe a également obtenu une réduction significative de la masse graisseuse par rapport au groupe 2 (-1,8% vs -0,57%).

En ce qui concerne les effets sur la thyroïde, l’activité de la triiodothyronine (T3) a significativement augmenté dans le groupe recevant du 7-KetoTM et pas dans le groupe témoin. Chose importante, il n’y avait aucun changement significatif dans les autres tests de thyroïde, TSH ou T4, indiquant aucun impact négatif sur le fonctionnement de la thyroïde pendant la durée de l’étude. Cependant, par précaution, les sujets souffrant de désordres thyroïdiens devraient éviter de prendre des doses élevées pendant des périodes prolongées.

Il n’y avait pas de changements significatifs dans le glucose, la testostérone, l’estradiol, le foie, les tests de la fonction rénale, les signes vitaux ni dans l’ensemble de la consommation calorique au cours des huit semaines de l’étude. Il n’y a pas eu non plus d’effets secondaires subjectifs rapportés pendant l’étude.

Ces résultats indiquent qu’une heure d’exercices physiques trois fois par semaine associée à une supplémentation avec 200 mg 7-KetoTM DHEA produit une réduction significative à la fois du poids corporel et de la masse graisseuse. De plus, la 7-KetoTM élève la T3 de façon significative indiquant une action sur le métabolisme basal. Malgré cela, il n’y avait pas de modification de la TSH suggérant qu’il n’y avait pas d’effet négatif sur le fonctionnement de la glande thyroïde pendant la durée de l’étude.

Une étude d’innocuité a montré que chez l’homme, la 7-KetoTM DHEA n’augmente pas les taux d’œstrogènes ou de testostérone et ne produit pas d’effets secondaires à des doses de 200 mg par jour pendant 8 semaines. Des études animales de courte durée ont également révélé qu’il n’y avait pas d’effet secondaire avec des doses élevées.

(Weeks C, Lardy H, Henwood S. Preclinical toxicology evaluation of 3-acetyl-7-oxo-dehydroepiandrosterone (7-Keto DHEA), FASEB J 1998;12:A4428. Henwood SM, Weeks CE, Lardy H. An escalating dose oral gavage study of 3 beta-acetoxyandrost-5-ene, 17 dione (7-ox-DHEA acetate) in rhesus monkeys. Biochem. Biophys. Res. Commun, 1999;254:120-3. Davidson MH, Weeks CE, Lardy H, et al. Safety and endocrine effects of 3-acetyl-7-oxo DHEA (7-Keto DHEA). FASEB J 1998;12A4429. Colker et al. Double-blind study evaluating the effect of exercise plus 3-acetyl-7-oxo-dehydroepiandrosterone on body composition and the endocrine system in overweight adults. J. Exercise Physiology online, 1999;341:122-8. Shi J, Lardy H, 3beta-hydroxyandrost-5-ene-7, 17 dione (7Keto DHEA) improves memory in mice. FASEB J 1998;12:A4427. Shi J, Schulze S, Lardy H, The effect of 7-oxo-DHEA acetate on memory in young and old C57BL/6 mice, 2000;65(3):124-9. Davidson M, Lardy H, et al. Safety and pharmacokinetic study with escalating doses of 3-acetyl-7-oxo-dehydroepiandrosterone in healthy male volunteers. Clin Invest Med. Vol23, n°5, oct. 2000.)
Recensioni :
10
Scrivete una recensione :
 
Prodotti consigliati
 
Acheter Huile de CBD
Huile de CBD 2000mg
no category
PUUR
30 ml - 2000 mg
164,95 €
invece di 219,98 € 
  Vente Huile de CBD
Non disponibile
 
Acheter Huile de CBD
Huile de CBD 1500mg
no category
PUUR
30 ml - 1500 mg
134,95 €
invece di 179,98 € 
  Vente Huile de CBD
Non disponibile
 
Achat Huile de CBD
Huile de CBD 1000mg
no category
PUUR
30 ml - 1000 mg
94,95 €
invece di 129,98 € 
  Vente Huile de CBD
Non disponibile
 
Acheter Huile de CBD 550mg
Huile de CBD 550mg
no category
PUUR
30 ml - 550 mg
58,95 €
invece di 85,98 € 
  Vente Huile de CBD 550mg
Non disponibile
 
Acheter L-Carnosine 500 mg
L-Carnosine 500 mg
no category
Piping Rock
$26
49,95 €
invece di 69,98 € 
  Vente L-Carnosine 500 mg
Non disponibile
 
Acheter Huile de Chanvre
Hemp Oil - Huile de Chanvre
no category
Manitoba Harvest
60 capsules - 1000 mg
21,95 €
invece di 29,98 € 
  Vente Huile de Chanvre
Non disponibile